globe
S o c i é t é   I n t e r n a t i o n a l e    d ' E t u d e  
 d e s     L i t t é r a t u r e s    d e     l ' E r e    C o l o n i a l e
                                                                           

         accueil

            
 Présentation de la  société

 Les littératures de  l'ere coloniale

 Les publications


                         Contacts             Liens              Adhésions              Liste des articles publiés dans ce site                Dernières mises à jour


Les grottes de Marabar dans A passage to India de E.M. Foster : Aux frontières du roman colonial                                                    [1/11]
Michel Naumann , Université Paris XII

   « A Passage to India » de Forster, publié en 1924, est-il un roman colonial ? Certes il se déroule en Inde, dans les années vingt, et traite de la confrontation entre colonisés et colonisateurs, mais il entend éviter les caricatures bourrées de préjugés racistes en créant des personnages indiens complexes, il récuse le « baba English » qui fait tant rire les Anglais, la dépréciation des croyances, rites et fêtes religieuses, il mène de l'intérieur — un critère essentiel pour Tagore —, souvent du point de vue des Indiens, une critique socio-culturelle du colonialisme reconnue comme sévère par Raja Rao et, enfin, sa quête fait appel aux grandes philosophies de ce pays pour leur accorder une importance largement positive, voire décisive. Pourtant le titre du roman suggère la volonté de comprendre, atteindre et pénétrer l'autre, une ambition déjà entretenue par les factions orientalistes de l'administration coloniale qui espéraient manipuler la tradition à leur avantage et renouvelée à cette époque de doute du colonialisme contesté par Gandhi à l'intérieur et la révolution de 1917 à l'extérieur.
 fg                                                                                                                  fd